Coronavirus, confinement et CNV

Coronavirus, confinement et CNV

Contexte d'épidémie de coronavirus Voilà maintenant plusieurs semaines que l'épidémie de coronavirus a touché l’Europe et que nous sommes impactés par l'épidémie. J'espère que pendant cette période vous et vos proches gardez la santé et que vous trouvez les ressources nécessaires pour traverser cette période très particulière. Pendant cette période de confinement, je n'ai pas vraiment le temps ni l'envie d'écrire un nouveau post de blog. Ainsi, j'écris en fonction de mon élan des petits post sur Facebook (mon profil : Nathalie CNV, ma page : Ma Vie en CNV). Voici ci-dessous mes deux premiers…
En savoir plus

Ce que la CNV m’apporte dans la relation avec mon enfant (2/2)

Rappel Dans le premier post (1/2), j'aborde d'abord ma découverte de l'éducation bienveillante, puis ce que m'apporte la CNV dans la relation avec mon enfant, et enfin comment je la vis concrètement. Dans ce second post (2/2), j'explore en premier lieu ce que (j'espère que) la CNV apporte à mon enfant, et en second lieu quelles sont mes limites à l'heure actuelle avec la CNV. En fin d'article, je donne quelques supports vidéos et livres qui m'inspirent, pour les parents et les enfants. Qu’est-ce que la CNV apporte à mon enfant ? Étant donné que j’ai…
En savoir plus

Juger l’autre est plus facile que d’oser parler de mes besoins

Une planque presque parfaite Avant de découvrir la Communication NonViolente et les besoins, je jugeais souvent les autres et leur façon de faire, sans bien sûr leur en faire part car je suis « gentille » (voir la conférence de Thomas d'Ansembourg sur le sujet - lien). Par là c'est bien, par là c'est mal Cela présentait les avantages suivants : C’était très facile et automatique (besoins de fluidité et de légèreté),C’était un exutoire très confortable qui m’évitait d’aller parler à l’autre (besoin de prendre soin de l’autre et de la relation), et de me frotter au dialogue,J’évitais…
En savoir plus

La Communication NonViolente (CNV) : Un avant et un après…

L'avant Avant de connaître la Communication NonViolente (CNV), ma vie était simple. Elle était certes (très) brumeuse, mais simple. Je séparais d’un côté les gens « sympas », ceux qui me souriaient, m’estimaient, et avec qui je me sentais à l’aise, et de l’autre, les gens « pas sympas », ceux que je ne comprenais pas, qui m’étaient parfois agréables et d’autres non et qui ne me prêtaient pas d’attention particulière, pensais-je alors. Oh bien sûr, j’avais parfois envie de les atteindre, mais la peur d’être rejetée et jugée était bien trop forte. Parfois, certaines personnes pouvaient passer du…
En savoir plus